R B-L F cimt

RÉSEAU sur la Borréliose de Lyme en France, ses Co-Infections et les Maladies vectorielles à Tiques Construction collaborative d'une information critique contre le déni

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

6709 lectures

conférence du dr Werckmann, avril 2011

2011-04-18_Cfce_Dr_Werckmann001.jpgCh. H. est le rapporteur de la conférence sur Lyme du dr Werckmann, psychiatre à Bourbon-l’Archambault qui s’est déroulée dans l’Allier le 18 avril 2011, à Château-Bignon.

Le Dr Werckmann n’est pas un spécialiste de ML. Il est psychiatre et a constaté la recrudescence de Lyme depuis une trentaine d’années. Il établit des liens entre cette augmentation et les changements environnementaux qui conditionnent la vie des humains, tels que : - des nutriments qui font défaut dans l’alimentation actuelle du fait des modifications des techniques agricoles et des régimes alimentaires déficitaires - de l’impact des stress subis à longueur de journée et d’année - des pollutions de toutes sortes Lors de son intervention du 4 avril, il a signalé l’intérêt des tests des laboratoires allemands et celui de Schaller. C’est un médecin humaniste, ouvert, qui s’interroge et est en relation avec l’équipe de recherche du Pr Montagnier. Il est très favorable à l’emploi des plantes.

Prise de notes :

1-Introduction

Le trou de serrure

La Maladie de Lyme peut être considérée comme un trou de serrure sur l’ensemble des problèmes de l’Humanité. Il est nécessaire d’aller voir plus loin, plus loin que la nécessité de se soigner.
Cette maladie et son développement nous interpellent… Y a-t-il un sens ? N’y a-t-il pas là l’occasion d’une transformation ? Notamment autour de la nutrition et de la gestion des émotions (la stratégie des modes mentaux) ?
Le stress comprend tous les toxiques et pas seulement le stress au travail : dans la nourriture, les métaux lourds, les chocs (ceux des images auxquelles nous sommes confrontés notamment les enfants)… Ces stress nous affaiblissent, c’est une question de sensibilité. La voie de traitement du stress est la gestion des émotions. Autrefois, on avait des rythmes d’adaptation, on vivait plus lentement. Aujourd’hui, on est au taquet partout. Il est nécessaire de se donner un espace d’adaptation.

L’Humain est un tout.

La question est trouver une porte d’entrée pour se guérir ? il y en a plusieurs.
Evocation de la conférence du Dr Werckmann sur ART MEDECINE EDUCATION du 19 novembre 2009 à propos des enfants autistes. L’autisme, provoqué par la borreliose et/ou des causes psychiques (Bettelheim)… le grand écart entre les deux points de vue… Prendre conscience que l’Humain est une totalité : lorsqu’il y a chute du système immunitaire à cause d’un stress peut se développer une infection opportuniste. Paysager l’espace-temps : des morceaux d’émotion bien travaillés… A l’âge adulte travailler les modes mentaux pour guérir le physique, c’est comme cela qu’on renoue avec l’ensemble de la problématique humaine.

2-Les tiques

C’est tout récent ; jusqu’à la 2de Guerre mondiale, elles ne s’occupaient pas de l’homme à quelques exceptions près, elles ne s’attaquaient qu’aux animaux.

Créer des îlots d’équilibre

Actuellement, les tiques se multiplient de façon étonnante et sont de plus en plus infectées. Elles transmettent Lyme et des co-infections. On peut même dire qu’il existe un nuage infectieux qui presse sur la tique. La borreliose peut de plus en plus se transmettre par la salive et contacts sexuels. Aux USA, on raconte que la Maladie de Lyme est dans certains coins 4 fois plus importante que le sida.
On découvre aussi qu’il y a des déséquilibres écologiques, par exemple : on a tellement chassé les loutres que les oursins qu’elles mangeaient prolifèrent. Les oursins dévorent les algues qui existaient dans les frayères qui elles-mêmes disparaissent et cela fait disparaître les poissons qui n’ont plus l’environnement nécessaire pour se reproduire. Dans nos pays, il manque tout un tas de petites bestioles qui proliféraient autrefois et qui étaient prédatrices des tiques ou autres : carabes, coccinelles, nématodes… La même chose pour les abeilles sauvages qui étaient liées aux abeilles domestiques. Il y a donc un gros travail social à faire entre nous pour créer de petits îlots d’équilibre.
Ce ne sont pas les dirigeants politiques qui s’en occuperont… Dans le journal L’Expansion, ces jours-ci, il était écrit que les hommes politiques passaient 80% de leur temps à s’occuper de leur fortune personnelle…Il faut donc que nous créions des îlots de protection pour nos enfants… Il y a une partie de la recherche qu’on ne peut faire qu’entre nous.

La tique… larve, nymphe (qui ne se voient pas), femelle adulte, transmettent les maladies.

Le Dr Werckmann développe les astuces de la tique pour se fixer sans que son hôte s’en aperçoive (salive anesthésiante, solvant pour percer les tissus, colle pour rester fixée). Au bout de 5 heures de fixation, elle transmet des micro-organismes.
Les animaux sauvages sont des porteurs sains, ils ne développent pas la maladie. Certains humains également. Le Dr Werckmann affirme qu’il y a toujours un syndrome grippal. Il décrit les 3 stades et déclare qu’on peut directement passer au stade 2 ou au stade 3.

  • Stade 1 : douleurs diverses, migraines…
  • Stade 2 : arthralgies, encéphalite… ML est la grande imitatrice (y compris de la SEP, de la SLA)…
  • Stade 3 : atteinte profonde chronique (yeux, cerveau, nerfs poumons…)… Les douleurs peuvent être considérées comme psychosomatiques, qualifiées de fibromyalgie et/ou fatigue chronique.

Des co-infections (clamydiae, rickettsiae…) sont des facteurs d’aggravation.

3- Le grand traitement

C’est une maladie qui prend tout le monde à la gorge.

Borrelia et antibio : le combat

Les borrélias (qui se situent entre les virus et les microbes) pénètrent à l’intérieur des cellules ; elles ont des parois souples, mais peuvent s’y cristalliser et elles attendent. Lorsqu’il y a baisse du système immunitaire elles sortent et se multiplient. Elles envoient des toxines, créent des zones de microvascularité obstructive, des zones d’inflammation froide, oedémaciées qui dans le cerveau peuvent provoquer des troubles de la mémoire (Alzheimer, Parkinson…), pseudo-symptômes levés par des traitements antibiotiques.
Ces traitements à base d’antibiotiques varient de 30 jours (stade 1), à 3/6 mois (stade 2), 2 ans ou plus (stade 3). Un intervenant évoque la difficulté d’obtenir un traitement antibiotique prolongé et le consensus de 2006. Dr W parle des problèmes posés par les antibiotiques et des difficultés des médecins de base de s’y retrouver.

traitements et probiotiques

Il cite le groupe Chronimed créé avec Luc Montagnier sous l’égide de l’Unesco auquel il participe ainsi que le Pr. Christian Perronne. Ce groupe de chercheurs et praticiens se réunit régulièrement tous les deux mois.
Il évoque les traitements séquentiels très précis avec des adjuvants. Il est nécessaire de traiter le tube digestif avec des probiotiques. Il parle des intolérances alimentaires et de la nécessité d’une nourriture détoxicante avec des co-facteurs équilibrants. La flore intestinale, le microbiot intestinal est un paquet de compost de 2Kg dans notre ventre, 2Kg de cellules cent fois plus nombreuses que toutes les autres et qui ont un rôle extraordinaire pour fabriquer des substances assimilables par l’organisme, des vitamines etc. etc.

4-Ecoute d’une interview du Pr Montagnier sur Europe 1

Luc Montagnier, chercheur à l’étranger

Il a été créé en Chine un Institut spécialement pour lui qui porte son nom.
En 2007, un an avant l’attribution du Nobel, il déclare que Jacques Benveniste avait certainement raison sur la mémoire de l’eau. Dans le vivant, la transmission de l’information se ferait comme pour le téléphone, par ondes. L’eau se ferait le porteur de ces transmissions (dynamisation des fréquences). Repérage de l’ADN des bactéries (Clamydiae Pneumoniae par exemple), diagnostic fréquentiel (médecine quantique)… Thérapies fréquentielles…
Luc Montagnier n’a pas de crédits pour faire ses recherches en France. Il a besoin de cliniciens : médecins de campagne... Evocation d’un médecin de campagne qui a contacté un médecin militaire lequel a guéri une dizaine de SEP (Edouard Laborit découvreur de la Chloropromazine).

Interview du Pr Montagnier :

« Pourquoi partez-vous en Chine ? »
-« Je ne peux plus faire de recherche en France. La recherche y est conformiste et il y a des chasses gardées. »
Luc Montagnier travaille dans l’interdisciplinarité et en relation avec des physiciens. Les maladies chroniques peuvent être dues à des infections par des bactéries d’origine intestinales. La mémoire de l’eau permet de comprendre que l’eau s’organise autour de l’ADN et cela a des conséquences pratiques sur la compréhension des maladies neuro-dégénératives. Notre médecin de campagne « Tournesol » utilise les thérapies séquentielles. On découvre que la vitamine D soutient le foie. (Pistes par les thérapies naturelles avec les plantes… Dr Servan-Schreiber.)

5-Interview du Dr David Servan-Schreiber sur le cancer (vidéo You Tube)

Avoir une alimentation anti-cancer.

Assiette anti-cancer, capacité de résister au cancer. A partir du rapport médical mondial : « alimentation et cancer »… Concept-clé : inverser le rapport entre viande et légumes. (Pas besoin de lobby. Le Lipitor (médicament anti-cholestérol) fait gagner au producteur 1 million de dollars par heure…) Rôle du curcuma et du thé vert.
Créer un Centre d’Accompagnement Santé…

Repenser la médecine occidentale.

20 ans passés au Canada et USA + Médecins sans frontières (participation à la fondation en 1991) Découvre en dehors de l’Occident des peuples qui ont d’autres méthodes de soins : acupuncture, yoga, méditation…
Faire une approche du terrain  (homéostasie).
Dommage de ne pas travailler sur la santé, de ne soigner que la maladie.
Le cancer est une maladie chronique : même approche prévention et traitement.
Intervention chirurgicale, chimio, radiothérapie : c’est le rôle de l’autorité médicale en blouse blanche, mais ça ne suffit pas…Il faut des gens qui veulent changer, se prendre en mains…

6-Pistes alternatives : en préventif, s’engager pour que la vie change.

Pour tous ces « traitements » alternatifs ou complémentaires, il est préférable de faire des cures pour ne pas devenir dépendant.

  • Faire des gestes pour soi : le tire-tique, l’ « épouillage » (= l’ « étiquage ») quand on revient d’une balade en forêt. Avoir sur soi, pour les balades, un tire-tique et du TicTox. Le TicTox est un « médicament » alternatif, issu d’une trentaine de plantes dont on ne connaît pas la composition exacte. Il faut en poser sur la tique avant de le retirer avec un tire-tique. Il stimulerait le système immunitaire et aurait un effet curatif.
  • On peut utiliser des substances répulsives pour empêcher la tique de se fixer. D’origine chimique (mais c’est de la chimie) en pharmacie, d’origine naturelle comme la Tanaisie, plante des jardins, que les agriculteurs autrefois glissaient dans leurs sabots.
  • Les probiotiques
  • L’argent colloïdal
  • L’Armoise (Artemisia annua souche 4) est anti-paludéenne, elle est utilisée par des associations humanitaires en Afrique. Elle pourrait être efficace en tisane. (Pour traiter le Lyme, on prend du Plaquénil (Hydroxychloroquine) anti-paludéen.)
  • La Cardère, ses racines, préparées en teinture-mère.
  • Faire attention à la qualité de l’eau ; prendre de l’eau alcaline ionisée en cures. (Quelqu’un vante les propriétés de l’eau Kangen).
  • Possibilité d’un régime sans gluten ni caséine.
  • Le curcuma est un anti-oxydant.
  • La chaleur (bains) favorise l’élimination des toxines.
  • La Silymarine (Chardon-Marie) traite le foie.
  • Alimentation : Préférer les petits déjeuners salés : haricots, fromage…A cause de la Tyrosine (acide aminé qui produit de la Dopamine, neurotransmetteur qui donnerait envie de créer). Déjeuner normalement. Eviter le sucre. Préférer les  « oeufs Oméga3 » (œufs de poule vivant normalement en liberté), la viande des animaux au pré. Les graines germées, la choucroute crue le matin, le topinambour, apportent prébiotiques et/ou probiotiques.
H2o /ReBL

Rédacteur: H2o /ReBL

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Envoyer à un ami

Les commentaires sont fermés


no attachment



À voir également

Interview du Dr Mutter : nutrition et détoxication

Médecin praticien des maladies chroniques, spécialiste de l’hygiène et des pathologies...

Lire la suite

Lyme_a_l_academie_de_medecine.png

Face à l'académie de médecine

Deux partis se font face de nouveau aujourd’hui, mais cette fois dans le cadre très professionnel de...

Lire la suite