R B-L F cimt

RÉSEAU sur la Borréliose de Lyme en France, ses Co-Infections et les Maladies vectorielles à Tiques Construction collaborative d'une information critique contre le déni

To content | To menu | To search

2595 reads

Pathologies chroniques et agents infectieux

chronimed.pngEn février 2011 paraissait sur le blog de Chronimed (infections froides) une sorte de bilan-synthèse du Dr Bottero.
__ Le Docteur Philippe Bottero, membre du Collège international de Rickettsiologie (1987), membre de l’Association Américaine pour L’Avancement de la Science (USA 2000), de l’American Chemical Society (2006), de l’Académie des Sciences de New York (USA 2007), membre associé de Charles Darwin Society (2009).

Depuis presque trente ans le Docteur BOTTERO travaille sur l’influence des infections à mycobactéries dans des pathologies chroniques telles que les syndromes de fatigue chronique.

Le texte "Pathologies chroniques associées à la persistance d’agents infectieux essentiellement bactériens (historique, diagnostic, épidémiologie, traitements, immunologie, données actuelles), montre à travers de nombreux cas et symptomatologies, l’importance d’une vue d’ensemble sur ces problèmes et le constat de liaisons dangereuses entre "psychopathologies" chroniques diverses et persistance de germes infectieux, souvent cachés. Il s’inquiète de nos nouveaux modes de vie ainsi que d’un environnement propice à de nombreux dérèglements et atteintes chroniques et conclut :

Citation : Les métaux lourds sont en excès par l’incapacité de l’organisme en dysfonction de les éliminer et créant leurs propres troubles. Il faut donc s’attaquer au mécanisme central que sont les bactéries et les virus persistants. Cette notion d’infections bactériennes et virales persistantes déborde largement le cadre de la psychiatrie pour concerner de nombreuses maladies auto-immunes comme j’ai pu le constater ; et peut-être la cancérogenèse. Toute vascularité doit être bilantée dans cette optique.
Tout ceci doit déboucher sur une étroite coopération avec la médecine vétérinaire; sur des enquêtes épidémiologiques; ethniques; socio-culturelles; sur la mise au point de préventions et de vaccins.
Enfin l’impact de l’environnement : pollution ; nanoparticules ; métaux lourds ; ondes électro-magnétiques ; radioactivité, doit être analysé : facilitation de la prolifération des germes voire quelquefois inhibition.

Début du texte : En 1987 j’ai présenté un article concernant des psychopathologies chroniques diverses associées à la persistance de rickettsies et germes similaires (chlamydiae) : 60 cas, 55 bons à très bons résultats, mais recul du temps nécessaire. Je décrivais tous les symptômes du syndrome de fatigue chronique et de la fibromyalgie. En 1987 ces maladies étaient nommées psychasthénies, neurasthénies ou désordres psychosomatiques. En page 2 je suggérais que Borrelia burgdorferi (maladie de Lyme) était un possible agent étiologique isolé ou associé aux rickettsies/chlamydias (Acta mediterranea di Patologia infettiva e tropicale, 1987).

Lire la suite de l’article sur le blog chronimed.

Rédaction RBLF

Author: Rédaction RBLF

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (0)

Send to friend

Comments are closed


no attachment



You might also like

Interview du Dr Mutter : nutrition et détoxication

Médecin praticien des maladies chroniques, spécialiste de l’hygiène et des pathologies...

Continue reading

Lyme_a_l_academie_de_medecine.png

Face à l'académie de médecine

Deux partis se font face de nouveau aujourd’hui, mais cette fois dans le cadre très professionnel de...

Continue reading