R B-L F cimt

RÉSEAU sur la Borréliose de Lyme en France, ses Co-Infections et les Maladies vectorielles à Tiques Construction collaborative d'une information critique contre le déni

To content | To menu | To search

1982 reads

DNA/Lyme : chronique du déni post-manif

Article de DNA du 16sept12Dans son cahier Région, Les Dernières Nouvelles d’Alsace, se fend le 16 sept d’un article sensé rendre compte de la manifestation du 15 septembre 2012 à Strasbourg, la première du genre, contre le déni de la Borrėliose de Lyme.
Mais de manif on n’en aura pas vraiment la couleur ni le bruit, et l’entête de l’article suffira à boucler en un mot l’événement: L’association Lyme sans frontières a mobilisé plusieurs dizaines d’adhérents pour manifester hier dans les rues de Strasbourg... Car il ne s’agit plus de manif par la suite, tout juste, à la fin, un petit rappel, de la présence hier à Strasbourg de sympathisants venus d’Allemagne, de Suisse, et même au-delà. Et c’est tout. Pas de photos.[1] Le reporter était aveugle, et sourd de surcroît.

Manif Lyme 150912-3.jpgPar contre, un sujet semble fortement intéresser notre gratte-papier, c’est celui du laboratoire d’analyses médicales Schaller, un bel os à ronger que la presse alsacienne [2] et certains afficionados des sérologies révélatrices ne semblent pas vouloir lâcher; une obsession. Au vrai, il y en a tellement pour ce labo, que de Nutrivital et de Bernard Christophe on ne voit pas l’ombre, disparus sous la gomme des chercheurs de papiers (chiffonniers, ça s’appelle). En somme le double procès du 18 septembre [3] est, suivant l’angle de vision du "dniste", celui, unique, de Viviane Schaller.
Et mieux, notre gratteur arrive à faire un joli amalgame entre le combat contre le déni de la Borréliose chronique et l’accusation contre la responsable du labo. On lit: LSF a apporté dès le départ son soutien à Viviane Schaller... et plus loin, dans un saisissant raccourci laissant accroire que la pétition porte sur les tests: C’est justement sur la question des tests que s’est mobilisée LSF. "La pétition que nous avons mise en ligne sur le site a réuni à ce jour 14 470 signatures...
Bon, au RBLF on ne va pas encore jouer les examinateurs, mais, quand même, le journaliste devrait revoir là, pour de bon, sa copie. D’une part LSF ne va pas être content de se voir défenseur de la seule Madame Schaller et de la seule question des tests, alors que ce n’est pas sa philosophie; d’autre part toute personne (alphabétisée) ayant lue et signée la pétition sait bien que l’amalgame tests - pétition n’a pas de sens. Le pigiste a-t-il lu la pétition ? C’est une vraie question. On l’invite à intégrer ses fondamentaux bien expliqués ici-même dans un article du RBLF, ou en lire ses traductions sur le site de LSF justement [4]
Jusqu’à présent on n’a pas trop vu que cette presse quotidienne prenne la peine, le temps, l’intelligence, de chercher de quoi il retournait dans le très complexe problème de santé publique de cette maladie. Lire une pétition serait-ce si difficile ? C’est vrai, elle est assez dense, le RBLF en sait quelque chose qui l’a portée sur les fonds baptismaux - alors même qu’il n’y avait pas encore de collectif - non sans difficultés car certains la souhaitait plus succincte (mais forcément restrictive). Aujourd’hui on constate qu’elle englobe tous les tenants et aboutissants sans exclusive et sans refaire l’histoire.

Manif Lyme 150912.jpgLes quelque 250 personnes qui manifestaient à Strasbourg la connaissent cette pétition. Ceux-là vivent dans leur chair, douleurs, handicap, impossible diagnostic, méconnaissance de la part du corps médical, rejet par les experts et spécialistes, déni des pouvoirs publics, recherche désespérée de médicaments, potions, poudres en tous genres pour arrêter leur martyr.
On va inviter les journalistes à passer quelques jours avec des malades, enfermés chez eux, pour voir.

Mais ce qu’il fallait retenir, outre le fond de la question plus que survolée par le canard boiteux, c’est l’ambiance de cette manifestation, la première du genre, que même les allemands nous envient. Une ambiance chaleureuse Manif Lyme 150912-2.jpg(sous le soleil, d’ailleurs de la partie) où tous les âges se confondaient dans la même motivation, celle de la demande d’un arrêt du déni. Cette place Kleber à Strasbourg, inconnue de la plupart des malades d’autres contrées (ce que les pancartes régionales montraient), se remplissait des couleurs, des banderoles, des panneaux brandis de partout, au-dessus desquels flottaient les ballons de l’association qui invitait à la marche. Ils donnaient le ton d’un rassemblement léger comme un "premier de tout" sur un sujet pourtant lourd et douloureux.
Que des adhérents de LSF soient venus, c’est certain, mais aussi ceux d’autres associations, comme France Lyme qui avaient également relayé l’appel [5], ou des associations allemandes, mais aussi des sans-étiquettes, et bien sûr le RBLF qui par nature en tant que tel n’est pas encarté, puisque réseau de tous les ReBL sans distinction.

Et plus que tous ceux-ci, bien plus que des dizaines comme le mentionnait un tantinet méprisant les DNA, se comptaient, invisibles, les centaines et milliers de malades pour qui ce rendez-vous prenait l’allure d’un événement, premier pas vers la reconnaissance, tournant dans le combat contre la maladie, dévoilement grâce à cette visibilité soudaine. Ne pas le mentionner c’était passer à côté du sujet, et une nouvelle fois rejeter ces malchanceux borrélieux.

Réduire une telle manifestation au seul soutien de LSF au LAM est pour le moins indécent. Espérons que la presse en finisse avec ses raccourcis à deux sous qui n’expliquent rien et ne font pas avancer la réflexion. A tout scinder, à ne regarder que par morceaux, on en perd toute compréhension, toute dimension sociale, sanitaire, politique. Gageons que les assos s’en méfieront (on se rappelle du sale coup d’Arte/SWR [6]) et chercheront par tous les moyens à rassembler sur l’ensemble des revendications et à faire passer nettement le message des malades ici et par delà les frontières comme on en a senti les prémices.

Notes

[1] Pas de photos ? si, ici, et aussi video et audio : la feuille de chou et lymelight

[2] Voir le reportage de France 3 - 19/20 - 15 septembre qui ne fait pas mieux.

[3] Cf. information sur le procès.

[4] A noter que la pétition est toujours sur son site hébergeur initial mesOpinions.com et co-existe sur le site de LSF. Mais c’est la même et toujours gérée par les mêmes personnes.

[5] Information de la Manifestation passée sur FaceBook France Lyme

[6] Lire les articles du RBLF Les Fourberies de Carabin et Arte couvre le documentaire sur Lyme: tempête

SpeedRocket /ReBL

Author: SpeedRocket /ReBL

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (0)

Send to friend

Comments are closed


no attachment



You might also like

E. Coli 10000x. Photo by Eric Erbe, digital colorization by Christopher Pooley, both of USDA, ARS, EMU. Wikipedia

Ces microbes qui construisent les plantes, les animaux et les civilisations

Un amas de bactéries Escherichia Coli grossi 10,000 fois. Eric Erbe/wikipedia (The Conversation.)...

Continue reading

Perronne_pourquoi_Dr_.png

Lumineux entretien sur la chaîne santé "Pourquoi Dr?"

Le professeur Christian Perronne nous habitue de plus en plus à des prises de parole claires,...

Continue reading