R B-L F cimt

RÉSEAU sur la Borréliose de Lyme en France, ses Co-Infections et les Maladies vectorielles à Tiques Construction collaborative d'une information critique contre le déni

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

1150 lectures

Suivi des avancées du droit US sur le site du Dr Horowitz

Horowitz_Facebook.pngLe Dr Horowitz, spécialiste international des pathologies chroniques Borrelia et co-infections multiples (MCID), est aussi un actif vulgarisateur et diffuseur de l’information. Sa page Facebook mérite la visite de tous ceux concernés par le sujet car il regorge de liens choisis en toute compétence en matière de veille scientifique, sociale, juridique.
À la date du 12 mars il signale une avancée législative régionale américaine, mais peut-être à vocation plus large. En effet comme il l’écrit, non seulement la chronicité et les infections multiples sont reconnues par cette nouvelle loi de l’État du Vermont, mais aussi les médecins se trouvent-ils protégés et leur pratique de soin basées sur les directives de l’ILADS validées. (La traduction provient de l’association LSF sur son site. Nous soulignons certains passages.):

The Vermont legislature just passed Lyme bill H123, which acknowledges the severity of chronic Lyme disease, the role of co-infections in chronic illness, and the need for individualized treatment according to ILADS guidelines.

(La Législature du Vermont vient d’entériner le projet de Loi H123 sur la maladie de Lyme. Ce projet reconnaît la gravité de la maladie de Lyme chronique, le rôle de co-infections dans la maladie chronique, et la nécessité d’un traitement individualisé selon les lignes directrices de l’ILADS.)

The bill also contains language that protects health care practitioners from disciplinary action from the Vermont board of medical practice for diagnosing and treating tick-borne diseases according to ILADS guidelines, allowing practitioners to treat according to their best clinical judgement. This is a huge political step forward, and Vermont now joins a growing number of other states who have passed doctor protection laws. The passage of this bill is in accordance with a recent CDC study showing that over 50% of physicians in the United States diagnose and treat Lyme disease according to ILADS guidelines, not IDSA guidelines.

(Le projet de Loi contient également des termes visant à protéger les praticiens de santé des mesures disciplinaires demandées par le Conseil de l’Ordre du Vermont, de par leur pratiques diagnostiques et thérapeutiques basées sur les propositions de l’ILADS et relatives aux maladies vectorielles à tiques. Ainsi les thérapeutes peuvent désormais soigner en se prévalant de leur meilleur diagnostic clinique. C’est une énorme avancée politique, et le Vermont se joint maintenant à un nombre croissant d’autres États qui ont adopté des lois de protection des médecins. L’adoption de ce projet de Loi est conforme à une récente étude des CDC[1] montrant que 50 % des médecins aux États-Unis diagnostiquent et traitent la maladie de Lyme selon les lignes directrices de l’ILADS, et non celles de l’IDSA.)

Le Dr Horowitz resitue le problème de l’État du Vermont, semblable à bien des égards à notre pays, et montre son rôle dans la levée des préventions dès lors que les instances juridiques étudient réellement la maladie, chose par contre pas encore d’actualité en France.

Lyme disease is increasingly widespread in Vermont and has become endemic in the State, contributing to rising health care costs and disability. I have personally seen many Vermonters who had to leave their state to get treated for tick-borne infections because of their physicians fear of reprisal from medical boards. I testified in front of the Vermont Senate and House last year on this bill, and presented the science behind the diagnosis and treatment of Lyme and associated tick-borne infections. I applaud the Vermont legislature for taking the time to understand the science behind the illness, and helping patients get the care that they so desperately need.

(La maladie de Lyme est de plus en plus répandue dans le Vermont et est devenue endémique dans l’État, contribuant à une hausse des coûts de soins de santé mais aussi à des handicaps. J’ai personnellement rencontré de nombreux habitants du Vermont qui ont dû quitter leur État afin d’être traités pour des infections transmises par les tiques - leurs médecins craignant des représailles de la part du Conseil de l’Ordre. J’ai témoigné devant le Sénat du Vermont et la Chambre l’année dernière sur ce projet de Loi, et présenté des éléments scientifiques validant le diagnostic et le traitement de la maladie de Lyme et les maladies vectorielles à tiques. Je félicite la Législature du Vermont d’avoir pris le temps de comprendre l’aspect scientifique lié à cette maladie, et d’aider les patients à obtenir les soins dont ils ont si désespérément besoin. )

The bill unanimously passed 140 to 0.

(Le projet de Loi a été adopté à l’unanimité (140-0) .)

Moralité : c’est en payant de sa personne qu’un médecin américain bouscule les aveuglements des pouvoirs politiques et les pseudo-"vérités" (de l’IDSA).
C’est en payant de leur personne, que les médecins engagés en France contre la maladie pourront aussi faire entendre leur voix de vrais experts qui ne mentent pas.
La guerre sans frontière IDSA-ILADS (avec ses multiples dégâts colatéraux)[2] doit être menée sur le terrain médical, pour que la justice suive et que les mensonges éclatent au grand jour. Le droit commence à passer dans un nouvel état des USA; il faut qu’il arrive à passer partout, nous dit le Dr Horowitz.
L’ensemble de la législature du Vermont pour le 11 mars se trouve en téléchargement sur le site officiel de l’état (p.531). [3]

Notes

[1] CDC (Center of Disease Control) : organe de surveillance de la santé publique aux USA.

[2] On se reférera au post-tiq du RBLF sur la controverse IDSA-ILADS.

[3] Législature du Vermont, TUESDAY, MARCH 11, 2014, Bill Amended; Third Reading Ordered H. 123 Rep. Fisher of Lincoln, for the committee on Health Care, to which had been referred House bill, entitled : An act relating to Lyme disease and other tick-borne illnesses.

Rédaction RBLF

Rédacteur: Rédaction RBLF

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Envoyer à un ami

Les commentaires sont fermés


no attachment



À voir également

Une tente devant le ministère de la santé : le droit de guérir !

Le 5 avril prochain, Matthias Lacoste, président de l’association Le droit de guérir, plantera sa...

Lire la suite

Golden Lady Justice, Bruges, Belgium

LYMACTION : une cellule juridique

Cellule de défense et de recours créée par les avocats Catherine FAIVRE et Julien FOURAY, LymeAction...

Lire la suite