R B-L F cimt

RÉSEAU sur la Borréliose de Lyme en France, ses Co-Infections et les Maladies vectorielles à Tiques Construction collaborative d'une information critique contre le déni

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

5278 lectures

Dans le labyrinthe de Lyme, le livre-guide passionnant du Dr Horowitz, pour soigner et guérir !

"Why Can’t I Get Better ?" Pourquoi je ne guéris pas?
A cette question le Dr Horowitz nous invite à répondre désormais par :
Je peux guérir !
Couv_Soigner_Lyme_Horowitz.png Le livre tant attendu Soigner Lyme et les maladies chroniques inexpliquées du Dr Richard Horowitz est enfin disponible en français aux Éditions Souccar en ce mois de juin.[1] Vingt-six années d’expériences cliniques permettent enfin à ce grand expert international de faire partager ses découvertes. C’est le Pr. Perronne qui en signe la préface pour la version française. 

Dans cette somme de près de 600 pages, le Dr Horowitz propose de vaincre la maladie avec stratégie et réflexion à la façon d’un détective enquêtant sur les mystères d’une pathologie et de douleurs protéiformes et complexes.
Le livre, passionnant, écrit dans un style alerte, n’est pas dénué d’humour. Il révèle en outre les qualités humaines de ce médecin exemplaire, toujours attentif aux malades, et les qualités professionnelles d’un praticien-chercheur hors pair à l’écoute de la douleur du patient.[2] 
Il se dévore quasiment d’une traite tant l’appétit d’en savoir plus sur ces SIMS (Syndrome infectieux multisystémique) [3] est grand chez les malades, tant ses études de cas fourmillent d’intérêts, et tant l’écriture en est accessible malgré les données médicales.

Si le livre, qui est une mine pour l’élaboration de traitements particuliers à proposer aux malades chroniques, s’adresse en effet a priori aux médecins, le simple quidam pourra l’aborder, on oserait dire, presque comme un roman, un roman policier que le "détective Ritchie" offre au lecteur avide de comprendre ce que jamais aucun "spécialiste" ne lui a expliqué (si tant est qu’il lui aurait expliqué quelque chose dans son long tunnel pour réclamer une aide).

Je raconte ici problem-67054_640.jpgmes aventures de médecin-détective lancé sur la piste des maladies chroniques et de leurs liens avec la maladie de Lyme (ML), aussi connue sous le nom de borréliose de Lyme. Cette enquête réunit des faits bien connus de la science médicale et les milliers d’indices recueillis en écoutant attentivement mes patients, en lisant la littérature relative aux maladies chroniques, ou tout simplement en me fiant à mon intuition de médecin. J’ai ainsi décelé des indices surprenants qui m’ont aidé à résoudre cette énigme médicale. (Introduction, Ed° Souccar, p. 17.)

La présentation en effet est celle d’une intrigue où nous partons à la recherche du coupable, des coupables plutôt car ce sont ces multiples co-infections que traque le médecin mais aussi les agents pathogènes qui minent nos défenses comme des voleurs, des agents doubles qui se terrent. Les Babesia ne sont pas les moindres de ces parasites, fléaux modernes vraisemblablement aussi sournois que les Borrelia sinon plus.[4] Les facteurs environnementaux viennent encore compliquer la situation, précise aussi le médecin. Ainsi les métaux lourds peuvent avoir un effet sur la douleur articulaire provoquée par des bactéries... [5]
Quand la médecine classique a l’habitude d’isoler les douleurs et de chercher l’unique cause de chacune, [6] ou d’évacuer sans ménagement vers des maladies plus ou moins imaginaires en leur prêtant un fondement plus ou moins scientifique (entre autres polyarthrites, fibromyalgies ou maladies psychosomatiques ou psychiatriques [7]), le Dr Horowitz analyse le terrain dans son ensemble, collecte un faisceau d’indices, sélectionne, attaque et élimine un à un les coupables.
Les thérapeutes vont pouvoir s’appuyer sur les cas cliniques cités et les nombreux exemples de protocoles, et, c’est là une originalité par rapport aux Drs Waisbren ou J. Schaller[8], sur une grille d’évaluation diagnostique inédite présentée dans l’ouvrage. 
Dans le premier chapitre, l’introduction du cas prétexte de Ms Queen lui permet d’aborder les 16 "diagnostics différentiels" qui seront développés au fil du livre par l’intermédiaire de nouveaux cas complexes, comme autant d’énigmes peu à peu résolues.[9] Ses axes de recherches découlent du "Lyme MSIDS Questionnaire",[10] qu’il a élaboré et qu’il propose à ses patients dans la salle d’attente de son cabinet : une liste de symptômes à cocher et évaluer (53 items!) plus efficace que tout "interrogatoire médical" routinier.

La grille d’évaluation des SIMS explique pourquoi certains patients qui présentent des symptômes de maladie de Lyme résistante ne s’améliorent pas avec les traitements standards. Comme vous venez de le voir, de multiples facteurs peuvent activer vos symptômes et ces facteurs sont souvent peu et mal identifiés et/ou traités. En même temps, il existe un autre dénominateur commun qui est sous-jacent à plusieurs points de la grille d’évaluation et qui pourrait expliquer différents symptômes cliniques. Voilà des décennies que la médecine cherche la potion magique qui préviendrait les maladies chroniques et dégénératives. Or il se trouve que plusieurs mécanismes biochimiques peuvent expliquer les causes de bien des pathologies courantes au XXIe s., notamment celles qui entraînent un vieillissement prématuré. Ces mécanismes se résument en trois phrases : les radicaux libres, le stress oxydatif et l’inflammation. [11]

Le combat contre les multi-co-infections nécessite une batterie impressionnante de médicaments. Il est remarquable de voir avec quel naturel le médecin associe prescriptions allopathiques à d’autres médications (homéopathie, phytothérapie, etc.), pensant molécules plutôt que produits de laboratoires. De même les soins s’étendent-ils aussi bien à la kinésithérapie qu’à des pratiques plus personnelles de santé, exercice physique comme méditation.

L’objectif d’Horowitz, dans sa grande humanité, est de réellement servir une cause, de venir en aide à tous les médecins et leurs patients, et ce, avec une rare ouverture d’esprit.[12] Régulièrement rejetés, méprisés, maltraités, les malades de borréliose chronique le remercieront.

La presse internationale anglophone avait salué la parution de cet ouvrage en novembre 2013. Nous nous attendons à un accueil similaire chez les francophones impatients. Le bout du tunnel est visible même si se pose clairement maintenant l’épineux problème pour les médecins d’arracher au Conseil de l’Ordre, à l’ARS, à la Sécurité sociale, aux faux "experts" coopto-proclamés, enfin à ce terrible Consensus de 2006, dit du "déni", le droit et la liberté de traiter en France, à découvert, la maladie. 

labyrinthe_PixaBay.pngSoigner Lyme et les maladies chroniques inexpliquées est une livre d’espoir; comme le dit le Dr Horowitz, une voie tracée dans le labyrinthe de la chronicité vers la guérison, mais une voie qui reste à imposer.
Remises en questions des dogmes à venir ? Changement de paradigme ? Dans cette attente, souhaitons détermination et courage aux médecins qui emprunteront le labyrinthe munis de ce fil.
Bonne lecture à tous.

Enfin, j’aimerai que mon modèle de syndrome infectieux multisystémique contribue à l’effort mondial de lutte contre les maladies transmises par les tiques et serve de guide à tous ceux qui cherchent des solutions aux maladies chroniques persistantes. Faisons passer la médecine au XXIe siècle.
Dr Richard Horowitz, Soigner Lyme et les maladies chroniques inexpliquées.

Notes

[1] Traduction de l’américain par Anne Pietrasik. En librairies le 12 juin 2014, en pré-commande sur le site des Éditions Souccar (envoi à partir du 2 juin environ). Nous remercions les Éd° Souccar de la mise à disposition de l’exemplaire de presse et de leur amabilité à répondre à nos questions.

[2] On notera souvent dans le livre le mot compassion. Nous le traduirions aussi volontiers par humanité, empathie comme dit le Dr Perronne; ce Sentiment qui incline à partager les maux et les souffrances d’autrui. (cnrtl) Il traduit bien l’opposé de ce que vivent habituellement les malades en but à la sécheresse et la cruauté de nombre de médecins qu’ils ont le malheur de rencontrer. C’est cette pensée de compassion que le Dr Horowitz place en exergue de son livre.

[3] L’acronyme donne en anglais : MSIDS (Multi Systemic Infectious Disease Syndrome).

[4] Horowitz parle de "challenge" pour poser le diagnostic. Et il note : Chez les patients atteints de SIMS/ML (maladie de Lyme), la babésiose est l’une des co-infections les plus dangereuses et tenaces contre lesquelles je me bats régulièrement. Le parasite exacerbe tous les symptômes de la maladie de Lyme ./. (qui) s’ajoutent aux symptômes de type paludisme..., op. cité, p. 168.

[5] A propos de Mycoplasma, Chlamydia et des phénomènes auto-immuns. Op. cité, p. 200.

[6] La médecine fonctionnelle propose une approche différente de la médecine traditionnelle dont le souci principal est de mettre un nom sur une maladie et de trouver les médicaments pour la soigner. Op. cité, p.279.

[7] Sur ce point, le Dr Horowitz ne cède rien à la maladie. ...ces patients s’entendent dire que leurs émotions et ce qu’ils ressentent sont de nature psychiatrique et sans rapport avec leur état physique... puisqu’aucune cause n’a été trouvée à leur maladie ! Désastreuse pour le patient, ce type de sentence définitive me révolte d’autant plus que j’ai souvent réussi à améliorer l’état psychiatrique de mes patients en soignant leur maladie de Lyme et ses co-infections. Op. cité, p. 354.

[8] Voir par exemple les livres du Dr Waisbren (lire l’article : "Un membre fondateur de l’IDSA défend la chronicité du Lyme" ou du Dr James Schaller (cf. sur la Babesia par ex. (en anglais) dont le complément 2009 est téléchargeable librement.

[9] Cette liste vous permettra de comprendre certains symptômes inexpliqués et vous aidera à remonter à l’origine de votre maladie. écrit-il, op. cité, p. 75. Elle complète ses 9 critères de base pour poser le diagnostic de Lyme. p.84.

[10] Le "Horowitz Lyme MSIDS Questionnaire", est présenté sur son site cangetbetter.com (en anglais). On le trouve en français sur le site des Éditions Souccar et sur celui de Lyme sans Frontières.

[11] Op. cité, p. 221.

[12] Le Dr Horowitz donne fréquemment des conférences et anime des formations partout dans le monde. De retour d’Oslo, il sera le 6 juin en France à Strasbourg pour une journée médicale, et interviendra également aux JIDIMVT.

Rédaction RBLF

Rédacteur: Rédaction RBLF

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Envoyer à un ami

Les commentaires sont fermés


no attachment



À voir également

Interview du Dr Mutter : nutrition et détoxication

Médecin praticien des maladies chroniques, spécialiste de l’hygiène et des pathologies...

Lire la suite

Lyme_a_l_academie_de_medecine.png

Face à l'académie de médecine

Deux partis se font face de nouveau aujourd’hui, mais cette fois dans le cadre très professionnel de...

Lire la suite