R B-L F cimt

RÉSEAU sur la Borréliose de Lyme en France, ses Co-Infections et les Maladies vectorielles à Tiques Construction collaborative d'une information critique contre le déni

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

3748 lectures

Tiques, éthique et politique...

À ce jour, aucune femme, aucun homme politique, même Ministre de la Santé, n’avait cité publiquement cette bestiole!... Et bien voilà qui est fait: la tique entre officiellement en politique, nous vivons une époque formidable!...

Dans son intervention à Talence (01-12-2011), Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à l’élection présidentielle de 2012, compare les agences de notation à des tiques tandis que les libéraux convaincus les considèrent comme des «thermomètres» de l’économie. Il avait déjà utilisé cette comparaison pour les marchés financiers, dominés par les spéculateurs, le 20 juin 2011, lors de l’émission «Mots croisés» sur France 2, à propos de la Grèce («ces gens -les banques- se sont gorgés comme des tiques...»)

Pourquoi penser à la tique (minuscule acarien bien connu des forestiers, mais pas du tout de nombre de citadins) pour caractériser la dangerosité des agences de notation, des patrons-voyous et de tous les spéculateurs?...


La tique vit partout où le végétal prédomine (où c’est un peu «la jungle»). Elle est programmée naturellement pour se nourrir de sang à tous les stades de son développement, des oeufs qui se transformeront en larves aux femelles adultes qui les conduiront à maturité.
Les marchés financiers, eux, sont comme «inscrits dans le programme génétique du système capitaliste». Le système ne produit pas de la valeur pour rendre service au plus grand nombre des humains dans leur vie, il est organisé de façon à accroître, jusqu’à la folie, la richesse de quelques individus propriétaires, qui dominent les autres et les réduisent en esclavage.
Comme les tiques qui prélèvent le sang de leur hôte pour se nourrir, les actionnaires pompent la valeur créée par les salariés d’une entreprise, pendant que les marchés financiers ponctionnent celle des Etats qu’ils condamnent à réduire drastiquement leurs budgets sociaux! Ce sont des parasites.

Jean-Luc Mélenchon a habité le Jura, région où les tiques sont très nombreuses et actives.
Dans toutes les régions, presque tout le monde en a ôté sur un chien ou un chat. Beaucoup pensent que cela ne peut concerner que les animaux, alors que, dans la réalité, n’importe quel humain peut devenir leur hôte.
Ce que peu de gens savent, c’est que les tiques peuvent transmettre aux humains des bactéries porteuses de maladies graves comme la Borréliose (ou Maladie de Lyme).
Celles-ci commencent par neutraliser le système immunitaire de l’hôte, ses défenses naturelles, finissent par désorganiser son organisme et le rendent malade en le faisant beaucoup souffrir (paralysies, dysfonctionnements circulatoires, digestifs... troubles psychiques et de la mémoire.... etc.).

Cette comparaison paraît d’autant plus juste que, non seulement la Finance et ses dévoués valets politiques et médiatiques parasitent le corps social, mais ils lui inoculent également de graves maladies: le culte du fric et celui de la violence, l’indifférence à autrui qui fragilise les individus et détruit solidarité et défense collectives, la perte de la mémoire des luttes et de l’origine des droits sociaux actuels qu’elles ont permis d’imposer, le racisme, la xénophobie... pour n’en citer que quelques unes.

Ce parasitisme est mortifère comme le prouve un recensement récent des dépressions et suicides en France (Bulletin épidémiologique hebdomadaire de l’INVS du 13-12-2011). L'Europe malade des tiques en tous genres

Contre la Borréliose et les maladies à tiques, la meilleure tactique serait l’information, la prévention et la solidarité sanitaire organisées. Malheureusement, à part l’investissement des malades eux-mêmes, au sein de petites associations sans moyens, il n’existe rien, digne de ce nom, au niveau officiel national ou européen.

De même, il ne faut pas compter sur les médias et les politiques actuels pour que les gens puissent comprendre la signification profonde de la situation économique et sociale où nous sommes plongés et comment s’en sortir.

Certaines personnalités politiques très (sur-) médiatisées, à droite comme à gauche, qui prônent une cure d’austérité comme remède miracle, ressemblent à ceux qui, mal informés, préconisent de tuer les tiques d’une manière ou d’une autre avant de les retirer, sans savoir que cette méthode est, à coup sûr, la meilleure pour être infecté.

La cure d’austérité qui fait souffrir le peuple, ne produira que l’aggravation du mal et profitera aux parasites: les marchés financiers et escrocs en tous genre.

Nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes pour faire comprendre à nos compatriotes les véritables causes du désastre social, économique et écologique actuel qui s’aggrave avec les mesures d’austérité mises en place.

Que l’immense majorité que nous sommes agisse dans le sens de ses intérêts humains,se défende contre ses prédateurs, pour qu’en 2012, non seulement Sarkozy et sa clique soient virés du pouvoir, mais surtout, dans la foulée, pour que nous commencions à mettre en œuvre la profonde transformation nécessaire à notre société: une révolution citoyenne capable de neutraliser les parasites, leurs idées et leurs fausses solutions et de «renforcer notre système immunitaire politique, économique et social». 2012 En France

«L’Humain d’abord», devenant notre première préoccupation et le but de notre activité sociale, économique et politique, les malheureux malades atteints de Borréliose, retrouveront l’espoir d’être soignés et peut-être guéris, au lieu d’être, actuellement, quasi abandonnés, privés du droit le plus élémentaire d’être reconnus et traités, sans diagnostic rapide, sans test fiable, sans soins appropriés, et pour trop d’entre eux, y compris les titulaires de la Fonction Publique, sans rémunération.

Dans la société actuelle, il est clair que les dernières orientations sur les problèmes de santé visent d’abord à enrichir les multinationales du médicament avant de secourir les malades.

Que Jean-Luc Mélenchon continue donc à utiliser cette comparaison très judicieuse en l’explicitant, et que les journalistes (qui n’ont peut-être pas compris l’analogie) viennent faire un tour sur ce blog… pour en savoir plus.

Malgré leurs difficultés dues à la maladie les initiateur-trice-s de ce blog n’ont pas attendu de mot d’ordre de quelque groupe ou penseur que ce soit, pour exister et faire connaître sur le web informations, analyses, propositions et mettre en relation les citoyen-ne-s malades décidé-e-s à se faire entendre. Leurs homologues d’Allemagne font de même et dans le même état d’esprit, par delà les frontières dessinées historiquement.


Toutes les tiques, quelles qu’elles soient, et dans quelque pays qu’elles sévissent, ont en commun leur extrême dangerosité pour l’ensemble des humains.

ELG (rédacteur invité)

Rédacteur: ELG (rédacteur invité)

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Envoyer à un ami

Les commentaires sont fermés


no attachment



À voir également

Pour enlever une tique fixée sur la peau, il est recommandé d'utiliser un tire-tique, vendu en pharmacie. Otom/Wikimedia, CC BY-SA, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=6647041

Lyme: des moyens existent pour se protéger des tiques

Lyme: des moyens existent pour se protéger des tiques Muriel Vayssier-Taussat, INRA Le moyen le plus...

Lire la suite

Peronne_Micropolis_150416.jpg

Cessez de nier ! lance le Pr Perronne aux autorités

Le professeur Perronne a été interviewé par l’Est républicain en avant première de la conférence...

Lire la suite