R B-L F cimt

RÉSEAU sur la Borréliose de Lyme en France, ses Co-Infections et les Maladies vectorielles à Tiques Construction collaborative d'une information critique contre le déni

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

2129 lectures

Un album de prévention inédit cherche éditeur

la page de couverture de l'albumUn album pour la prévention des maladies transmises par les tiques, destiné aux enfants de 6/12 ans a été créé en 2010 par deux personnes atteintes de la Maladie de Lyme. Illustré d’aquarelles, il propose un parcours animé par des jeux et des explications sur fond de comptine. Il cherche éditeur !

C’est inédit, dans tous les sens du terme ! Un album de prévention vient d’être créé, superbe et intelligent, et cela n’avait jamais été fait jusqu’à présent en France ! Et c’est un peu normal, vu que la prévention de base elle-même n’existe pas dans notre beau pays (...) et vu que la maladie, dite à dessein "rare", n’existe pas non plus comme chacun le sait... ! Peut-être les pouvoirs publics, les collectivités territoriales, les mairies, ainsi que les organismes ou associations de loisirs ou autres pensent-ils que prévenir équivaut à faire fuir tout ce public à fort potentiel (au choix) touristico-commercio-électoral de promeneurs, coureurs, pêcheurs, chasseurs, cueilleurs ? On en est toujours au Néolithique de la réflexion, où parler de l’ours implique de le voir sortir du bois.
Nous sommes cependant nombreux maintenant, concernés de près ou de loin par la maladie, à vouloir appeler les choses par leur nom, pointer du doigt la réalité des problèmes, dénoncer l’absence de prévention, de traitements, de recherches, accuser les pratiques et comportements petits, spécialement ceux de l’autruche ; nombreux à vouloir agir fermement pour prévenir plutôt que guérir.
Vous ne le saviez pas mais, en France aujourd’hui, nous sommes dans un pays à forte concentration d’autruches.

Imaginons certaines aires d’autoroutes ponctuellement fermées pour cause d’invasion de tiques... imaginons un square en ville, barricadé en partie au printemps ou à la belle saison, tel un Parc thermal... Imaginons une zone touristique balisée avec des panneaux préventifs, comme les bois d’un massif, ou encore une signalétique particulière sur une piste cyclable et les bords d’une rivière. Voilons-nous la face !

L’album d’Hélène Grise et Betty Guchereau, créé dans l’optique de "prévenir vaut mieux que guérir", reste un objet qu’on ne souhaite pas voir, de la même manière que les panneaux d’alerte qu’on ne veut pas installer sur notre territoire. Cet album cherche pourtant éditeur car il est urgent de l’éditer. Les associations de malades, comme les autres, ne prennent pas au sérieux un tel projet et en tout état de cause ne lui offrent pas la place qu’il mérite et le soutien logistique dont il a besoin.
C’est pourquoi, nous nous sommes mis en tête de vous le présenter afin que vous puissiez en parler autour de vous, diffuser l’appel, lancer des courriels et faire de votre mieux pour sensibiliser à votre tour et lui trouver son "sponsor".

Toc-aux-Tiques : prévenir sans effrayer

exemple d'une page de jeuL’album est composé de superbes aquarelles, d’une comptine bien connue (prom’nons-nous dans les bois...), d’explications, de planches de coloriages et de jeux. Il est destiné aux enfants entre 6 et 12 ans que les adultes peuvent guider dans leur apprentissage.
L’atout indéniable de ce livre d’images c’est qu’il présente un parcours ludique et progressif dans la compréhension du danger et de la maladie sans jamais sombrer dans les réactions de peur ou la mise en avant de situations anxiogènes.
Les aquarelles originales montrent chez l’illustratrice une parfaite maîtrise du sujet et du public : formes douces, couleurs vives et contrastées, espaces ouverts même dans les descriptions d’intérieurs, ambiances chaleureuses. Elles font comme un écrin à l’histoire et incitent les enfants à prendre plaisir au feuilletage des pages en dépit du sérieux de son objet.
Et quelle bonne idée d’adapter cette vieille comptine populaire "Promenons-nous dans les bois" afin d’enseigner les bons réflexes et les bons gestes aux plus jeunes. Ce petit leitmotiv musical joyeux est une sorte de parade à la sinistrose qu’on voudrait imposer en ce domaine. Il entraîne les enfants vers une plus grande mémorisation.
Et "c’est un bon point" dirait la maîtresse !
Bien sûr tout cela s’appuie sur des explications simples sans sacrifier à leur caractère rigoureux et scientifique. Les renseignements aussi précis soient-ils pour cet âge, n’excluent en rien leur accessibilité. Et c’est là un nouveau point capital : une tique est un acarien, comme une araignée ; elle véhicule une bactérie.
Dès lors pourquoi se priver de l’écrire et de le montrer ? Au prétexte que le jeune âge ne sait pas le mot "bactérie" ? Eh bien un mot de plus n’est pas une méchante affaire ! Car avec des jeux tout passe.
Et Les jeux sont ici à l’honneur aussi variés que l’attention des enfants qui peut voleter de l’un à l’autre. "Des divertissements simples, gratifiants, concluant pour chaque couplet l’apprentissage de notions nouvelles à mémoriser pour toute sa vie" renseignent les auteurs dans leur fiche de presse. C’est remarquable d’avoir pensé que c’était un excellent biais pour aborder en douceur la question épineuse de la prévention des jeunes. Bravo.

La conception générale de l’album était double

Suivant les auteurs l’album doit cibler la découverte des dangers potentiels liés aux activités de nature comme la découverte des réflexes de protections simples.
C’est ce qui a présidé à la mise en forme de l’album : livre ouvert avec les images à observer; puis questions ou jeux en tournant la page.

Les auteurs, Hélène Grise et Betty Guchereau, toutes deux atteintes de neuroborréliose (stade chronique de la maladie), toutes deux handicapées depuis plusieurs années, n’ont pas su, enfants, comment se préserver des morsures de tiques. Longtemps victimes de faux diagnostics médicaux comme l’ensemble des porteurs de Borrelia, Hélène et Betty ont, pendant des années, lutté seules contre leur maladie et, chose inadmissible, contre la médecine actuelle. Aujourd’hui leur vie est toujours un combat. L’accessibilité de leur album, le but pédagogique qui le porte, sont la résultante d’un constat dont nous avons déjà beaucoup parlé. Comme l’écrivent les auteurs, leur but est de populariser auprès du plus grand nombre les notions simples qu’elles ont découvertes trop tard, pour éviter à un maximum de personnes l’enfer des douleurs neurologiques et des troubles divers dont elles continuent à souffrir.

L’album est actuellement en quête d’éditeur, de sponsor, d’aides de toutes sortes pour pouvoir enfin passer de la maquette à la réalisation. Mener à terme ce beau projet est le vœu de ses auteurs et des nombreux malades, amis, connaissances qui soutiennent cette réalisation. Alors que rares sont les médecins qui ont prêté une oreille attentive aux souffrances des malades, le professeur Perronne de l’Hôpital Raymond-Poincaré de Garches en région parisienne s’est démarqué et a jugé important d’écrire la dédicace de cet album.
Cependant pour l’heure, aucune association n’ose s’engager dans ce pari de diffuser en France pour la première fois un tel album de prévention. On ne peut que regretter la frilosité du monde médical et associatif en général.

Nous renouvelons notre invitation à diffuser autour de vous cet appel à éditeur. Nous ne doutons pas qu’un album aussi riche et intelligent saura trouver son public.

Contacter les auteurs, prendre des renseignements sur l’album, le feuilleter en ligne : ce lien.
Retrouver en annexe le document Presse.

GeP /ReBL

Rédacteur: GeP /ReBL

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Envoyer à un ami

Les commentaires sont fermés



À voir également

Pour enlever une tique fixée sur la peau, il est recommandé d'utiliser un tire-tique, vendu en pharmacie. Otom/Wikimedia, CC BY-SA, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=6647041

Lyme: des moyens existent pour se protéger des tiques

Lyme: des moyens existent pour se protéger des tiques Muriel Vayssier-Taussat, INRA Le moyen le plus...

Lire la suite

Peronne_Micropolis_150416.jpg

Cessez de nier ! lance le Pr Perronne aux autorités

Le professeur Perronne a été interviewé par l’Est républicain en avant première de la conférence...

Lire la suite