R B-L F cimt

RÉSEAU sur la Borréliose de Lyme en France, ses Co-Infections et les Maladies vectorielles à Tiques Construction collaborative d'une information critique contre le déni

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

1610 lectures

Prix du Journalisme pour le reportage d'Arte sur Lyme !

Nul besoin d’être fin lettré pour comprendre qui aura diligenté et orchestré le magistral reportage de SWR/ARTE sur la borréliose de Lyme, sous la houlette du sieur Patrick Hünerfeld. Tout s’explique.

Le Prix du Journalisme de la Société Allemande de Neurologie est décerné pour l’année 2012 à... Patrick Hünerfeld.

Lauriers pour dinosauresLe Prix du Journalisme a couronné cette année une recherche sur les doutes en matière de diagnostic et d’éthique. (Forschung mit ethischen Zweifeln und zweifelhafte Diagnosen). Et c’est Monsieur Hünerfeld qui en est l’un des heureux lauréats.

Suivant le site "Juraforum Nachrichten" (Les Nouvelles du Forum du Droit) qui publiait l’information le 20 septembre, les organisateurs se sont réjouis que, pour la première fois, ce soit des médecins en activité qui l’aient reçu... (Hünerfeld. Médecin...). L’article de Juraforum précise que le prix, dont le jury est composé de journalistes et de neurologues réputés, reconnaît les auteurs des articles journalistiques grand public qui se caractérisent par une recherche en profondeur d’une part, par leur expertise journalistique et leur créativité d’autre part . (C’est nous qui soulignons).

On se souvient du scandale retentissant du documentaire diffusé sur Arte (/SWR) en mai dernier, qui concluait par le discours dominant de l’hypocondrie et du charlatanisme [1]. Hünerfeld le Carabin est donc remercié vivement (1 500 €) pour ce travail sur le parcours de vrais malades de Lyme comparés à des patients avec de faux diagnostic de neuroborréliose. (sic)
"profondeur", "expertise", "créativité". Le RBLF lui aurait plutôt décerné une bulle comme on l’a vu [2].
D’ailleurs Hünerfeld semble avoir un souvenir cuisant de la volée de bois vert qu’il s’est pris sur la tête venant de ceux mettant en doute sa qualité de docteur es-borréliose. (il a dû faire face, après la diffusion, dit l’article de Juraforum, à la colère ouverte de certaines parties prenantes, à la diffamation extrême sur Internet. "Cette réponse massive m’a frappé personnellement plus fort que prévu "[3]) Que les menteurs paient leurs mensonges n’est que justice pourtant.

Mais Hünerfeld obtient sa consolation! et dit son bonheur de recevoir la reconnaissance de son travail par la Société allemande de Neurologie. [4]
Car, en effet, l’organisateur du Prix n’est rien moins que la Deutschen Gesellschaft für Neurologie, puissante association influente dans la science, la recherche, l’enseignement, la formation et l’éducation en neurologie, qui semble avoir pignon sur rue et son mot à dire dans la discussion sur les politiques de santé. Comme les intervenants dans le pseudo-documentaire, membres de ce sérail, la société allemande de neurologues constitue la vieille garde universitaire européenne rigide et dogmatique sous la coupe de l’IDSA made in USA. Elle est signataire de l’une des 3 "Richtlinie zur Diagnose und Behandlung" (Les "Directives pour l’Allemagne de diagnostic et traitement" de la Borréliose [5].) qui écartent la persistance de la maladie.
Faire bouger les lignes ne paraît pas simple avec de tels dinosaures. Toutefois, nous avons un avantage, nous savons qu’ils ont disparu (les dinosaures).

La remise des prix aura lieu le 27 septembre lors de la cérémonie d’ouverture du 85ème congrès de la Deutsche Gesellschaft für Neurologie à Hamburg.

Pour plus de dėtails, consultez le site de juraforum.de

Notes

[1] Lire l’article du RBLF: Arte couvre le documentaire sur Lyme: Tempête !

[2] Lire l’article du RBLF: Les Fourberies de Carabin

[3] Hinzu kommt, dass Hünerfeld sich nach der Sendung der offenen Wut einiger Betroffener ausgesetzt sah, bis hin zu extremen Diffamierungen im Internet. „ Diese massive Reaktion hat mich persönlich stärker getroffen als vorhersehbar... (Source Juraforum)

[4] ...daher freut mich die Anerkennung dieser Arbeit durch die Deutsche Gesellschaft für Neurologie ganz besonders. (Source Juraforum)

[5] Lire l’article du RBLF "Comment une bactérie peut-elle diviser le monde scientifique ? (V- "IDSA over the World")", spécialement la partie sur les Recommandations allemandes

Événements liés

Rédaction RBLF

Rédacteur: Rédaction RBLF

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Envoyer à un ami

Les commentaires sont fermés


no attachment



À voir également

E. Coli 10000x. Photo by Eric Erbe, digital colorization by Christopher Pooley, both of USDA, ARS, EMU. Wikipedia

Ces microbes qui construisent les plantes, les animaux et les civilisations

Un amas de bactéries Escherichia Coli grossi 10,000 fois. Eric Erbe/wikipedia (The Conversation.)...

Lire la suite

Perronne_pourquoi_Dr_.png

Lumineux entretien sur la chaîne santé "Pourquoi Dr?"

Le professeur Christian Perronne nous habitue de plus en plus à des prises de parole claires,...

Lire la suite