R B-L F cimt

RÉSEAU sur la Borréliose de Lyme en France, ses Co-Infections et les Maladies vectorielles à Tiques Construction collaborative d'une information critique contre le déni

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

3565 lectures

Face à l'académie de médecine

Deux partis se font face de nouveau aujourd’hui, mais cette fois dans le cadre très professionnel de l’Académie Nationale de Médecine: le parti des tenants du déni enfermés dans leur savoir dépassé et le parti des défenseurs de l’ouverture et de l’évolution des mentalités scientifiques.
Lyme_a_l_academie_de_medecine.png

Le consensus caduc imposé en France a 10 ans...

Ce mardi 20 septembre, à l’invitation du Pr François Bricaire, infectiologue à la Pitié-Salpêtrière, les médecins devront convaincre par des arguments scientifiquement pesés afin d’approfondir la question. Nous ne sommes pas dans un prétoire ni dans un forum.
Les professeurs strasbourgeois D. Christmann [1], sous la responsabilité duquel ce consensus a été validé en 2006, et B. Jaulhac, chef du CNR Borrelia[2], seront à l’académie. Face à leurs interventions, les deux communications de Muriel Vayssier, chercheuse à l’INRA[3] et du professeur Perronne, responsable du service des maladies infectieuses de l’hôpital de Garches.[4]
Le détail de leurs présentations est accessible sur la page dédiée du site de l’académie. Le prof. Perronne explique dans le journal rue 89 en quoi ce moment dans cette enceinte prestigieuse est important.[5]

Cette session est importante, car la littérature scientifique sur la maladie de Lyme a beaucoup évolué après des années d’obscurantisme. Sauf en France malheureusement, où on reste attaché à une fable qui devient chaque année plus ridicule. Il est urgent que les états d’esprit évoluent, les infectiologues sont en attente de positions officielles claires. Mais surtout, de nombreux patients sont en errance et ce ne sont pas trois semaines d’antibiotiques qui peuvent les soigner…

La séance est publique sur réservation par le biais d’un courrier électronique à accueil at academie-medecine.fr.

Notes

[1] D. Christmann. ex-responsable du service des Maladies Infectieuses et Tropicales du Nouvel Hôpital Civil de Strasbourg.

[2] B. Jaulhac. CNR des Borrelia-Borreliella et EA 7290, Faculté de Médecine et Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, Plateau Technique de Microbiologie, Strasbourg.

[3] M. Vayssier, INRA, UMR BIPAR, Anses. École nationale vétérinaire d’Alfort

[4] C. Perronne. Infectiologie, Hôpitaux universitaires Paris – Ile de France – Ouest Assistance publique – Hôpitaux de Paris, Université de Versailles Saint Quentin, Paris-Saclay – Garches.

[5] Pour mémoire, un article récent dans un journal médical important faisait déjà état d’une belle percée dans les esprits scientifiques. Cf. Ouverture Lyme dans le British Medical Journal.

Événements liés

Rédaction RBLF

Rédacteur: Rédaction RBLF

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Envoyer à un ami

Les commentaires sont fermés


no attachment



À voir également

Interview du Dr Mutter : nutrition et détoxication

Médecin praticien des maladies chroniques, spécialiste de l’hygiène et des pathologies...

Lire la suite

English: Saturday, June 29, 1895 edition of the British Medical Journal Source : www.ncbi.nlm.nih.gov

Ouverture à Lyme dans le British Medical Journal: so important!

Être publié dans le British Medical Journal[1] en prônant un nouveau paradigme pour la "maladie...

Lire la suite