R B-L F cimt

RÉSEAU sur la Borréliose de Lyme en France, ses Co-Infections et les Maladies vectorielles à Tiques Construction collaborative d'une information critique contre le déni

To content | To menu | To search

4969 reads

Deutsche Borreliose Bund : Conférence de presse 2010

BFBD-86eb7.pngLa Conférence de presse de l’association Allemande de malades contre la Borréliose (BBD), organisée avec le concours de « Techniche Krankekasse », [1] pose clairement les problèmes de la maladie.

« Les médias se réveillent » pouvait-on lire dans le bulletin semestriel de l’association allemande [2] sous la plume de Ute Fischer.

Berlin : 12 août 2010
Conf_bfbd_aout_2010.pngUte Fischer, présidente du BBD (Borreliose Bund Deutschland) [3] ainsi que Manfred Wolff, membre du comité, ont succinctement dénoncé, mais en termes rigoureux, les inconvénients d’une borréliose en Allemagne, et ceci à tous les échelons décisionnels allant de la politique, en passant par le corps médical, jusqu’à l’industrie pharmaceutique; ceux-là même qui ont en exclusivité tout intérêt aux faux diagnostics par lesquels l’argent coule à flots!
Le Dr. E. Jüttner, président de la fédération paritaire associative, a mentionné le magnifique travail de l’association qui dirige les « groupes d’entraide ».
Wolfang Zöllner, chargé d’affaire des patients auprès du gouvernement fédéral, ne dissimula pas son indignation par rapport aux parcours des patients atteints de borréliose et déclara mettre tout en œuvre autant pour les droits des patients que pour la « déclaration obligatoire de l’infection ».
Le Dr Walter Bergoff, membre de la DBG (Deutsche Borreliose Gesellschaft e.V, l’association de scientifiques) [4] , annonça sans réserve, les conséquences d’une borréliose chronique, jusqu’à la perte de l’emploi, de la famille et de la fonction sociale.
Le Dr Armin Schwartzbach, du BCA, insista sur la suppression du test « Elisa » en tant que sérologie de référence posant le diagnostic d’une borréliose.
Le Dr Barbara Weitkus, pédiatre et membre de la DBG, parla de son parcours de combattante pour la cause des enfants atteints de cette infection jusqu’au refus des instances médicales et administratives de sa demande de création d’un centre spécialisé.

Conséquences de ces rapports sans concessions :
Münich 23 août 2010
Alors que suite à cette conférence, la presse avait vraiment bien véhiculé les informations, un article paru dans le magasine grand public FOCUS déconsidérait l’association des scientifiques, la DBG : "une association non sérieuse"... [5]. Il y eu des poursuites.

Vous pouvez voir la vidéo de la conférence de presse sur le site bfbd..
Compte rendu avec l’aimable autorisation de Ute Fischer présidente de l’association BBD.
(mise à jour 16 nov. 2011)

Notes

[1] La « Techniche Krankekasse » (TK) est un fonds d’assurance et de soutien d’ assurance-santé publique libre et agrée à l’échelle nationale, une des plus grande "privée" en Allemagne. Comme une assurance maladie obligatoire, elle est une société de droit public avec autonomie gouvernementale.

[2] n° 22 d’octobre 2010

[3] Qui est le BBD (Borreliose und FMSE Bund Deutschland e.V) ? C’est une association de malades créée à Hambourg en 1994 à l’époque sous le nom de Lyme-Borreliose-Bund. En 1999, elle devient le BBD qui compte en 2011, plus de 1500 adhérents. Y sont associées environ 90% des Borreliose Selbsthilfegruppen (groupes d’entraide) dénombrés dans le pays. Association fédérale reconnue d’utilité publique, toutes les caisses de maladies importantes (AOK, BKK, IKK, etc.) ainsi que des caisses complémentaires et des instances sociales soutiennent leurs actions. Cette association travaille autant sur le plan d’entraide pour les malades que sur celui de la politique de santé publique. Elle travaille également en interaction avec le corps médical, les scientifiques, les médias et les chercheurs tout autant qu’avec quelques avocats du droit de la santé impliqués dans la cause. Nota : FSME = FrühSommer MeningoEnzephalitis (méningo-encéphalite).

[4] Qui est la DBG (Deutsche Borreliose Gesellschaft e.V) ? Une Association qui regroupe des scientifiques et des médecins concernés par la borréliose et les infections associées transmises par les tiques. Son but est le développement et la promotion des connaissances pratiques et scientifiques sur cette maladie complexe et principalement dans sa phase chronique. Fondée en 2004 par rapport à une autre association existante, elle est reconnue d’utilité publique et compte à ce jour 250 membres. Parmi ces derniers figure comme membre honoraire le Dr. h.c. mult Willy Burgdorfer.

[5] FOCUSSIERT: Patientenbeauftragter: unseriöse Werbung - Archiv - FOCUS Online - Nachrichten. La ligne rédactionnelle de l’hebdomadaire d’informations allemand rejette les enquêtes fouillées au profit d’informations fast food.

ELS (rédacteur invité)

Author: ELS (rédacteur invité)

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (0)

Send to friend

Comments are closed


no attachment



You might also like

Minamata_entry_into_force_flyer_74_rev.png

Une Convention pour en finir avec ce poison de mercure

La Convention de Minamata sur le Mercure est entrée en vigueur le 16 août 2017. Il s’agit d’un...

Continue reading

Une tente devant le ministère de la santé : le droit de guérir !

Le 5 avril prochain, Matthias Lacoste, président de l’association Le droit de guérir, plantera sa...

Continue reading